Journée internationale de la Jeunesse : les jeunes, optimistes face à l’emploi

La recherche d’un premier emploi peut s’avérer intimidante. En tant qu’étudiant ou jeune diplômé vous vous posez un tas de questions. Quel est le métier de mes rêves ? Et comment atteindre mes objectifs ? Des réponses toutes faites à ces questions n’existent pas.

Pourtant, il est assez surprenant de voir que de nombreux jeunes sont optimistes en abordant leur avenir professionnel. Ce constat ressort d’une enquête Adecco réalisée auprès de jeunes adultes du monde entier. Le Groupe Adecco présentera les résultats de ce sondage lors de la Journée internationale de la Jeunesse ce 12 août. Le moment idéal pour prendre le temps de réfléchir aux rêves des jeunes et à leurs perspectives dans le monde du travail.

Attentes des jeunes adultes

Le groupe Adecco voulait identifier les attentes des jeunes adultes du monde entier et plus précisément celles concernant la première expérience professionnelle et les compétences escomptées pour pouvoir exercer le métier de leurs rêves. Il a donc interrogé, dans plus de dix pays, 9 572 personnes âgées de 18 à 30 ans.

Travailler après un an ? 77 pour cent y croient

Travailler un an après être sorti de l’école est devenu une des définitions de la réussite. Selon l’étude, la plupart des jeunes adultes sont optimistes quant à leurs chances. Pas moins de 77 pour cent des participants s’attendent à trouver du boulot en moins d’un an. Les jeunes Suisses sont les plus positifs alors que les jeunes Belges (avec près de 79 pour cent) se trouvent dans la moyenne. Les étudiants et jeunes diplômés espagnols sont les moins optimistes, mais avec 58 pour cent ils le sont encore suffisamment lorsque l’on observe le pourcentage de chômage qui touche les jeunes dans leur pays.

Les jeunes possèdent-ils les bonnes compétences pour leur avenir professionnel ? 73 pour cent d’entre eux, et jusqu’à 81 en Belgique, répondent positivement à cette question. Les compétences principales sont la connaissance des langues, l’expérience pratique et les compétences numériques. En Belgique, les jeunes attachent plus d’importance aux compétences de communication et au travail en équipe. Plus surprenant encore, les jeunes hautement qualifiés voient leur avenir beaucoup plus positivement et pensent posséder les compétences nécessaires pour pouvoir construire une belle carrière.

Les rêves d’avenir des jeunes

Les enquêteurs d’Adecco ont également demandé aux participants quelles étaient leurs ambitions au cours des premières années de leur carrière. Différentes réponses ont vu le jour. En général, les jeunes veulent atteindre une certaine sécurité financière et effectuer un travail qui leur donne satisfaction.

Rêvent-ils tous de faire un métier en particulier ? Pas forcément. 68 pour cent des participants ont un métier idéal à l’esprit. Les Mexicains, Italiens et Américains ciblent un objectif précis. En Belgique et aux Pays-Bas, respectivement 58 et 49 pour cent répondent par la positive. Dans tous les cas, les jeunes sont convaincus d’être sur la bonne voie afin de pratiquer le métier parfait. 82 pour cent d’entre eux sont en train d’acquérir les compétences nécessaires.

Les principaux obstacles sont l’expérience professionnelle et le besoin de nouvelles compétences.  De plus, les étudiants belges indiquent qu’ils doivent obtenir un diplôme pour pouvoir trouver du boulot.

Adecco et la Journée internationale de la Jeunesse

Les résultats de cette enquête, qui seront présentés lors de la Journée internationale de la Jeunesse, sont surprenants en ces temps économiques actuels. Pourtant, l’étude démontre que les jeunes connaissent pertinemment les défis qui les attendent aujourd’hui et demain. Ils savent par exemple que le marché du travail est à la recherche de personnes avec des ‘soft skills’, comme les compétences en communication et l’envie d’apprendre, et plus uniquement des ‘hard skills’ et des compétences professionnelles.

L’expérience professionnelle reste évidemment fondamentale. Le Groupe Adecco plaide en faveur du développement de différentes méthodes  pour offrir aux jeunes leur première expérience professionnelle. Les stages, les formations, les jobs de vacances et le travail intérimaire aident à éliminer le chômage qui touche les jeunes et à les conduire vers le job idéal.

Adecco fait tout ce qui est en son pouvoir pour guider les jeunes talents vers un métier plaisant et convenable à l’aide de projets comme Adecco Way to Work, CEO for One Month et Win4Youth. Le  groupe Adecco offre un emploi à plus de 32 000 personnes au niveau mondial, dont un grand nombre de jeunes talents.

« Osez rêver »

Alain Dehaze, CEO du Groupe Adecco de Zürich, a-t-il encore des conseils à donner aux jeunes ? « J’encourage les jeunes en particulier à rêver sans limites, à s’accrocher à leurs rêves et je leur souhaite beaucoup de courage en vue de construire leur avenir. »