Repérez les signes de surmenage et évitez le burn-out

FacebookTwitterLinkedInShare

Etes-vous vraiment un Maître Zen ? L’un de ces rares individus qui garde toujours son calme et reste insensible à la pression extérieure ? Si oui, tant mieux, mais soyons honnêtes, nous sommes nombreux à ne pas aussi bien maîtriser nos nerfs.

Le stress n’est pas un phénomène négatif en tant que tel. Il s’agit d’une réaction du corps à une situation inhabituelle qui entraine un réflexe de fuite ou d’attaque. Tout comme pour nos ancêtres préhistoriques. Au travail, la fuite n’est bien sûr pas une option, mais le combat bien : travailler plus équivaut à mordre. Positif, n’est-ce pas ?

Oui, jusqu’à un certain point. Car un collaborateur stressé est moins productif, est plus souvent absent et contamine ses collègues de ses mauvaises ondes. Dans le pire des cas, cela mène au burn-out. Résultat : un collaborateur au bout du rouleau et totalement « hors service » pour un long moment.

Prévenir le stress au travail en 5 étapes

Diminuer le stress est plus simple qu’on ne le pense souvent. Et pour comme souvent, mieux vaut prévenir que guérir. Au travail, suivez ces conseils et astuces pour prévenir le stress et préserver son bien-être au travail.

1.      Evitez le désordre au bureau

Oui, ranger son bureau est réellement utile. Des études prouvent que la simple vision d’un bureau désorganisé génère du stress pour l’organisme. Et passer 10 minutes à chercher le document dont on a besoin n’aide pas à garder son calme. Pensez donc à organiser le chaos et ressentez déjà les effets bénéfiques de l’ordre sur vous.

2.      Fixez-vous des objectifs réalistes

Travailler à la réalisation d’un objectif est motivant. Mais si la barre est maintenue trop haute en permanence, même les plus grands amateurs de sensations fortes finissent par craquer. Il est donc important de se fixer des objectifs réalistes. Et ralentissez lorsque la pression est trop forte ou que vous recevez trop de tâches à accomplir.

3.      Prenez le temps d’une pause

Etablir chaque jour un planning réaliste implique d’y intégrer des pauses. En faisant des pauses régulières, vous travaillerez plus. Contradictoire ? Absolument pas. Travailler continuellement abaisse la concentration. Après une pause, on est plus productif.

4.      Ne vous laissez pas (trop) distraire

Les médias sociaux, les notifications de votre smartphone, les mails qui tombent dans la mailbox … Mieux vaux désactiver tout cela. Vous êtes interrompu durant une tâche ? Utilisez un rappel pour savoir immédiatement où vous en étiez et reprendre le fil.

5.      Utilisez le stress à votre avantage

D’un point de vue biologique, le stress a son utilité. Il est le signal du cerveau au corps que ce qui se passe est important et qu’il faut réagir vite et efficacement. Utilisez donc cette vigilance accrue à votre avantage pour livrer votre meilleure prestation !

Reconnaitre les signes avant-coureurs d’un burn-out

Le stress persistant et excessif mène à l’épuisement professionnel. Heureusement, en tant qu’employeur, il est possible de repérer les signes avant-coureurs d’un burn-out et le prévenir.

En diagnostiquant les signes d’un stress excessif, il est possible de remédier au surmenage.  Les signes suivants doivent vous alerter :

  • Perte de concentration
  • Perte de l’estime de soi
  • Dépression
  • Fatigue constante et insomnies
  • Sensibilité accrue aux virus et maladies

 

Les conseils ci-dessus sont une excellente base pour diminuer le stress et couper court au surmenage qui mène au burn-out. Gardez en tête le dicton anglais « Keep calm and carry on » !