Cinq conseils pour survivre au Blue Monday

FacebookTwitterLinkedInShare

Le troisième lundi de janvier est souvent qualifié de « Blue Monday ». Pour beaucoup, c’est le jour le plus déprimant de l’année. Il faut dire que les éléments qui lui valent cette réputation ne manquent pas : c’est un lundi, les fêtes sont finies, les journées sont courtes et souvent maussades, et on a déjà abandonné l’une ou l’autre résolution. Voici donc cinq conseils pour remédier à la morosité du Blue Monday.

1. Cherchez le bonheur… en marchant

Le bonheur ne s’achète pas en pilules. Par contre, on peut le favoriser en pratiquant une activité physique régulière. Saviez-vous que 20 minutes de marche par jour libèrent des flots d’endorphines et de dopamines ? Des hormones qui procurent un sentiment de bien-être instantané. N’hésitez donc pas à enfiler vos chaussures de marche pendant votre pause déjeuner !

2. Gardez le contact avec vos amis ou votre famille

L’absence de contacts physiques à cause du coronavirus, tout le monde en souffre. Il est néanmoins important de garder le contact avec son entourage. Appelez donc un ami ou une amie. Ou bien retrouvez un membre de votre famille à l’extérieur pour vous promener en respectant la distance sociale. Vous préférez rester dans votre bulle familiale ? Pourquoi dans ce cas ne pas jouer à un jeu de société ou cuisiner ce soir un plat en famille ?

3. Prenez du temps pour vous

Vous trouvez ce conseil incompatible avec le précédent ? Détrompez-vous ! Depuis combien de temps n’avez-vous pas pris de temps pour vous ? Pour lire un livre au calme, écouter de la musique, regarder une nouvelle série sur Netflix, vous relaxer dans un bon bain chaud, etc. ? Vous accorder du temps vous aidera à vous détendre, à être plus productif et à vous sentir mieux dans votre peau.

4. Dissipez le blues par le rire

Le rire déclenche la production d’endorphines et a donc un effet positif sur l’humeur. Regardez des vidéos humoristiques pendant votre pause déjeuner ou regardez un film comique ou un spectacle d’humour. On parie que vous vous sentirez mieux après une bonne tranche de rire ?

5. Ne soyez pas trop dur avec vous-même

Personne n’est parfait. Alors, pourquoi vous soumettriez-vous à ce diktat ? Souvent, on est bien plus intransigeant envers soi-même qu’envers les autres. La coquille que vous avez laissée dans un e-mail à un collègue vous empêche de dormir ? Soyez plus indulgent avec vous-même, donnez-vous le droit à l’erreur. Vous serez moins stressé et vous vous sentirez beaucoup plus heureux.

Si malgré tout, le sentiment négatif en ce Blue Monday persiste, il est alors peut-être temps de vous réorienter ou d’envisager un nouveau job. Adecco peut vous aider là aussi, car ensemble, nous sommes plus forts.