condition flexijob

Les conditions du flexijob : petit récapitulatif

FacebookTwitterLinkedInShare

Vous cherchez à arrondir vos fins de mois ? Pourquoi ne pas exercer un flexijob, la solution aux nombreux avantages fiscaux ? Vous n’avez en effet aucun impôt ou contribution sociale à verser sur le salaire gagné grâce à ce travail tout en bénéficiant de droits sociaux pour votre pension, de jours de vacances et d’une indemnité de chômage. Mais alors, ne serait-il pas plus simple d’employer tout le monde avec un contrat flexijob ? C’est malheureusement impossible, en raison des conditions à satisfaire !

Flexijob : mode d’emploi

Avant d’être engagé comme travailleur flexijob, vous devrez signer un contrat-cadre, c’est-à-dire un contrat conclu entre vous et l’employeur qui prévoit votre statut ainsi que votre salaire de travailleur flexijob. En résumé, il fait appel à vos services via une sorte de contrat d’intermittent. Qu’il soit à durée déterminée ou indéterminée, l’important reste que le contrat doit être signé avant que vous ne commenciez à travailler.

Pour être certain que votre contrat-cadre soit légalement acceptable, il doit contenir les éléments suivants :

  • Les noms de l’employeur et de l’employé
  • La date d’envoi de la demande de flexijob, ainsi que le canal emprunté. Était-ce par SMS ou par e-mail ? Combien de temps avant le début du travail la demande a-t-elle été envoyée ?
  • Les fonctions à remplir.
  • Le flexi-salaire : le montant par heure de travail.
  • Les conditions légales donnant droit à l’exercice d’un flexijob, selon l’article 4, §1 de la loi.

La simple signature d’un contrat-cadre n’implique encore aucune obligation. Cela signifie que donc deux choses : l’employeur n’est pas tenu de faire uniquement appel à vos services et que vous n’êtes pas tenu d’accepter chaque demande de l’employeur dès qu’il vous contacte.

Vous acceptez un travail pour lequel votre employeur a fait appel à vous ? Dans ce cas, un contrat de travail doit être conclu oralement ou par écrit. Contrairement à l’accord-cadre, le contrat de travail est quant à lui contraignant. Il contient également des informations plus précises, comme une description du job en question et la durée exacte du travail. Enfin, l’employeur doit introduire une déclaration sur la plateforme Dimona, et ce, à chaque occupation.

Conditions pour exercer un flexijob

Il va de soi que tout le monde n’est pas autorisé à exercer un flexijob. Ce type de contrat occasionnel est entre autres destiné aux travailleurs des secteurs de l’horeca ou encore du commerce de détail. Les autres personnes pouvant bénéficier de ce contrat occasionnel sont les travailleurs avec un emploi principal équivalent à au moins 4/5e au cours du troisième trimestre. Un indépendant ne pourra donc jamais être flexijobiste. Les personnes pensionnées aussi remplissent les conditions d’un travail flexijob si elles sont retraitées depuis au moins deux trimestres ou si elles ont travaillé au troisième trimestre précédent à 4/5e.

Montant du salaire

Vous allez conclure un contrat flexijob ? Veillez bien à ce que votre salaire soit suffisant : au moins 9,18 € de l’heure auxquels se rajoute 7,67 % du montant du salaire horaire en guise de pécule de vacances.

Comme vous n’êtes pas tenu de payer de cotisation ou d’impôts, il est inutile de déclarer ce revenu aux autorités fiscales.

À la recherche d’un flexijob ? Jetez un coup d’œil !