outplacement

Licenciement : qu’est-ce que l’outplacement et quand y avez-vous droit ?

FacebookTwitterLinkedInShare

Un licenciement n’est jamais un moment heureux dans une carrière. Heureusement, vous n’êtes jamais seul dans votre recherche d’emploi. Dans certains cas, vous avez en effet droit à l’outplacement. De quoi s’agit-il ? Découvrez-le dans cet article.

Qu’implique l’outplacement ?

L’outplacement est un accompagnement intensif proposé à un travailleur après son licenciement. L’objectif de cet accompagnement est de l’aider à trouver un nouvel emploi ou à démarrer une activité en tant qu’indépendant.

Les services d’outplacement sont proposés par une entreprise spécialisée, un bureau d’outplacement, qui épaule le travailleur à différents niveaux. Les collaborateurs du bureau d’outplacement aident le travailleur en question à donner une direction nouvelle et intéressante à sa carrière, et à mieux se vendre lors des entretiens d’embauche, en plus de proposer un soutien administratif et logistique. Un soutien psychologique est également proposé si nécessaire.

Quand est-il possible (ou imposé) de suivre un trajet d’outplacement ?

L’employeur qui licencie un employé doit, dans certaines situations, obligatoirement proposer et financer un trajet d’outplacement. Ce dernier est alors considéré comme un droit à part entière. Vous avez 45 ans ou plus ? Il est alors possible que vous soyez obligé de suivre ce trajet.

Quand l’outplacement est-il un droit ?

Vous avez droit à l’outplacement si :

  • vous n’avez pas été licencié pour motif grave ;
  • vous disposez d’un préavis de minimum trente semaines (ou recevez une indemnité couvrant cette période de trente semaines).

Votre délai de préavis est inférieur à trente semaines ou votre indemnité couvre une période plus courte ? Vous avez également droit à un trajet d’outplacement, à condition :

  • que vous ayez au moins 45 ans le jour de votre licenciement ;
  • que vous travailliez dans le secteur privé ;
  • que vous ayez travaillé durant une période ininterrompue d’un an chez votre employeur.

Quand l’outplacement est-il une obligation ?

Il est également possible que vous soyez contraint de suivre un trajet d’outplacement. Si vous vous opposez à cette décision, vous perdez alors tout droit aux allocations de chômage.

L’outplacement est obligatoire si :

  • vous n’avez pas été licencié pour motif grave ;
  • vous aviez 45 ans ou plus le jour de votre licenciement ;
  • vous travailliez dans le secteur privé ;
  • vous avez travaillé durant une période ininterrompue d’un an chez votre employeur ;
  • vous disposez d’un préavis de minimum trente semaines (ou recevez une indemnité couvrant une période de trente semaines).

 

Que faire si votre employeur ne vous propose pas d’outplacement ?

Vous répondez aux conditions nécessaires pour bénéficier d’un trajet d’outplacement, mais votre ancien employeur refuse de vous l’offrir ? Vous êtes alors obligé de signaler cette violation. Dans le cas contraire, vous risqueriez d’en subir les conséquences en matière d’allocations de chômage.

Envie d’en savoir plus au sujet de l’outplacement ? Vous retrouverez un aperçu de vos droits en la matière sur le site de l’ONEM.