formation permanente

3 conditions préalables cruciales pour une formation permanente

FacebookTwitterLinkedInShare

Par rapport à d’autres pays européens tels que les Pays-Bas, la Suède ou la Suisse, notre économie s’appuie très peu sur des travailleurs entre 20 et 60 ans. En Belgique, seul un petit 68% de ce groupe est au travail, alors que nos voisins nordiques atteignent 78%. La Suède et la Suisse font encore mieux : ils atteignent les 80%. Le fait que notre marché du travail soit peu flexible a certainement une influence sur ce pourcentage. Une attention plus élevée pour une formation professionnelle continue pourrait cependant porter ce chiffre à croître de façon drastique. Les autorités en sont conscientes et encouragent de plus en plus les entreprises et les organismes à prendre des initiatives d’apprentissage. Mais on attend aussi de vous, des employés, que vous vous engagiez en ce qui concerne la formation permanente. Vous trouverez ici à quelles conditions il faut répondre pour pouvoir y arriver !

Étudier, ce n’est pas que pour les étudiants

Pour commencer, afin d’atteindre une formation permanente, il faut être dans le bon état d’esprit. Avant, on pouvait encadrer son diplôme et se dire le cœur léger que les études « étaient bel et bien finies ». Aujourd’hui, il en est autrement. Même si vous vous sentez en sécurité dans votre travail actuel et que vous aimeriez le faire jusqu’à votre pension, forcez-vous à suivre des formations et sécuriser votre futur professionnel. En effet, on ne sait jamais ce qui peut arriver. Par ailleurs, les employés qui suivent une formation professionnelle continue sont plus motivés et plus heureux.

Apprendre à vie : élargissez vos horizons !

Apprendre à vie ne signifie évidemment pas nécessairement « étudier plus sur le même sujet ». Vous pouvez tranquillement quitter les sentiers battus et suivre par exemple un cours de programmation alors que vous faites carrière dans le secteur de la sécurité ou évoluer vers un cours d’électricien (les métiers techniques font partie de la liste des métiers en pénurie, vous trouverez certainement du travail).

Un employeur ouvert à l’idée d’un apprentissage permanent

Une importante condition préalable que vous ne pouvez pas contrôler, c’est un employeur qui comprend les avantages d’un apprentissage permanent et qui vous offre la possibilité de vous épanouir. Heureusement, le gouvernement belge vous donne un coup de pouce en obligeant toutes les sociétés belges à offrir à terme en moyenne cinq jours de formation par an à chaque employé à temps plein. L’employeur peut les organiser sur le plan sectoriel ou au niveau de la société, que ce soit via une convention collective de travail ou via un compte de formation individuel. Vous trouverez plus d’informations sur le site du gouvernement fédéral.