Conseils pour postuler : le langage corporel fait toute la différence

FacebookTwitterLinkedInShare

« Préparez-vous bien » constitue évidemment le conseil ultime pour postuler. À raison : il convient d’être parfaitement préparé aux questions classiques que l’on vous pose lors d’un entretien d’embauche. Cependant, de nombreux candidats sous-estiment l’impression qu’ils donnent à un recruteur avec leur langage corporel. En effet, les signaux que vous envoyez – souvent inconsciemment – avec votre corps influencent la décision du recruteur. Mais pas de panique : avec nos conseils pour postuler, vous contrôlez facilement votre gestuelle !

Conseils pour postuler : une bonne gestion de votre langage corporel

En maitrisant votre langage corporel, vous jouissez d’un préjugé favorable lors d’un entretien. Les signaux envoyés avec votre visage, vos yeux, vos mains et vos jambes influencent l’image que votre interlocuteur se fait de vous : confiant et communicatif, ou incertain et hésitant. Heureusement, vous pouvez apprendre à être conscient(e) de votre gestuelle. Demandez à un(e) ami(e) d’endosser le rôle du recruteur et laissez-lui poser quelques questions standards. De cette façon, vous avez un retour sur votre propre langage corporel, et cela vous permet de travailler sur vos points faibles. Mais lesquels ? C’est ce que nous vous expliquons ci-dessous.

Contact avec les yeux et gestes des mains

Il s’agit de la première chose que vous faites lorsque vous rencontrez un recruteur : lui serrer la main. Une poignée trop molle donne une impression d’incertitude, alors qu’une poignée ferme indique que vous êtes quelqu’un qui ne rechigne pas à la besogne.

Vous pouvez déclencher le même effet avec le contact des yeux. Ne baissez pas votre regard en répondant aux questions, mais regardez votre interlocuteur. Ainsi, vous connaissez immédiatement sa réaction à vos réponses.

Bras et jambes croisés ?

À éviter. Si vous croisez vos bras sur votre poitrine, c’est comme si vous disiez : « Je ne laisse pas les gens s’approcher trop près de moi ». Posez vos bras sur la table et adoptez une posture ouverte. Évitez de triturer vos cheveux ou le stylo présent sur la table. Cela attire l’attention et peut même s’avérer énervant pour le recruteur qui mène l’entretien. Pour ne pas faire vaciller vos pieds, mieux vaut les poser l’un contre l’autre en vous asseyant. Vous donnez alors une impression de ténacité.

Conseils d’entretien pour les candidats nerveux

Vous faites preuve de nervosité à l’approche d’un entretien d’embauche ? Il existe des techniques pour lutter contre cette situation. Écrivez les pensées négatives qui vous viennent en tête, afin de les chasser de votre esprit. Effectuez des exercices de respiration apaisants ou faites du sport pour penser à autre chose. Avec un état d’esprit frais, vous êtes prêt(e) à commencer l’entretien.

N’oubliez pas de sourire. Inconsciemment, certaines personnes ont l’air vexé lorsqu’elles sont nerveuses. Les sourcils froncés donnent une impression de morosité à l’interlocuteur. Sourire de temps à autre confère une attitude bienveillante et sympathique. À faire, donc !