ontslag nemen in tijden van corona

Poser sa démission à l’époque du coronavirus : bonne ou mauvaise idée ?

FacebookTwitterLinkedInShare

La pandémie de coronavirus n’épargne personne à l’heure actuelle. Nombreux sont les salariés à devoir travailler aujourd’hui à domicile, ce qui, en présence de jeunes enfants à la maison, n’est pas toujours une sinécure. Résultat ? Le burn-out guette et certains envisagent tout bonnement la démission. Mais en ces temps un peu particuliers, est-ce vraiment la bonne solution ? Penchons‑nous sur la question…

Une situation temporaire

Aussi désespérée que puisse vous sembler la situation actuelle, sachez que l’épidémie de coronavirus n’est que temporaire. Poser sa démission sans nouvelles perspectives d’emploi est une décision un rien drastique qui n’a donc peut-être pas tellement de raison d’être. De plus, un grand nombre d’entreprises optent actuellement pour un régime de chômage technique pour raisons économiques, mais aussi pour que la pression pesant sur les épaules des employés diminue. Ce n’est pas le cas de votre société ? N’hésitez pas à faire part de vos problèmes à votre manager. Compte tenu du caractère exceptionnel de la situation, il est fort probable que ce dernier fasse preuve de compréhension et cherche avec vous une solution adéquate.

Pourquoi ne pas poser votre démission ?

Le meilleur conseil que nous puissions vous donner : ne posez pas votre démission sur un coup de tête, à moins d’être sûr de pouvoir commencer rapidement un nouvel emploi ailleurs. Il existe par ailleurs un certain nombre de facteurs dont vous devez tenir compte :

  • Le plus souvent, le fait de démissionner ne vous donnera pas immédiatement droit aux allocations de chômage. Il est donc crucial de disposer d’une bonne assise financière.
  • Trouver un nouveau travail n’est pas une sinécure, surtout en cette période de confinement. Certaines entreprises organisent sans nul doute des entretiens d’embauche via appel vidéo, mais les procédures de recrutement sont pour la plupart mises en pause.
  • Décrocher un nouvel emploi peut prendre plus de temps que prévu (peut-être ne trouverez-vous même pas de nouveau poste avant la fin de la crise) et devenir ainsi une grande source de stress. Or, quand la pression s’accumule et devient trop grande, vous risquez d’accepter n’importe quel job et de vous retrouver dans une fonction moins intéressante que l’actuelle. Ce qui n’est évidemment pas votre but.

Bien décidé à démissionner ?

Poser sa démission peut tout de même s’avérer être la meilleure décision dans certains cas de figure. C’est notamment le cas si la situation sur votre lieu de travail était déjà catastrophique avant même le début de la crise du coronavirus et vous poussait donc à quitter l’entreprise. Vous avez effectué plusieurs démarches pour apporter du changement à la situation, mais aucune n’a porté ses fruits ? Changer d’emploi peut alors se montrer l’option la plus intéressante.

Cette décision vous appartient à vous et à vous seul, mais avant de franchir le pas, il peut être bon d’opter pour un accompagnement professionnel et de faire le point. Vous ne voyez vraiment pas d’autre issue, l’argent n’est pas un problème et votre entourage vous soutient ? Une démission fait alors partie des possibilités.

Découvrez-en plus sur le chômage temporaire pour raisons économiques sur le site du SPF Emploi.

Lancez votre quête d’un nouveau travail sur notre site !