premier emploi

Vous avez décroché votre premier emploi ? Quelques points de vigilance

FacebookTwitterLinkedInShare

Fini d’éplucher les offres d’emploi : vous avez réussi à décrocher votre premier travail. Félicitations ! Sans doute avez-vous hâte de vous atteler à la tâche. Envie de faire bonne impression dès le premier jour ? C’est dans vos cordes, n’en doutez pas ! Mais n’oubliez pas de régler certaines choses avant de commencer. Un aperçu…

Adhérez à une mutualité ou à une caisse d’assurance maladie

Jusqu’à vos 25 ans, et tant que vous ne travaillez pas à temps plein, vous êtes à charge de vos parents. Cela signifie que vous êtes inscrit à une mutualité ou une caisse d’assurance maladie par leur intermédiaire. Or, la fin de vos études et votre premier emploi changent la donne : vous êtes alors obligé d’adhérer vous-même à une caisse pour être assuré. La caisse d’assurance intervient dans vos frais médicaux et paie une partie de votre revenu de remplacement en cas de maladie de longue durée. La mutualité vous permet aussi de prendre une assurance complémentaire afin de bénéficier d’une couverture plus large. Enfin, n’oubliez pas de vous renseigner sur l’assurance hospitalisation : votre entreprise offre-t-elle ce type d’avantage ou devez-vous souscrire votre propre assurance ?

Informez la caisse d’allocations familiales

Votre 25e anniversaire ou votre premier emploi à temps plein marquent aussi la fin de votre droit aux allocations familiales. Pour éviter que vos parents perçoivent des allocations indues, nous vous conseillons d’informer la caisse concernée. Sinon, vous risquez de devoir rembourser un montant important.

Anticipez !

La retraite peut bien être le cadet de vos soucis, il vaut pourtant la peine de constituer une épargne-pension. Plus tôt vous commencez, plus le montant de votre épargne sera élevé. Renseignez-vous également sur votre droit à une pension extralégale via votre employeur. Autre chose à laquelle vous ne pensez pas forcément dès votre premier jour de travail : les vacances. Saviez-vous que vos jours de congé dépendent du nombre de jours prestés l’année précédente ? Autant dire que vous n’aurez pratiquement droit à rien durant votre première année… Heureusement, il y a les vacances jeunes : grâce à ce régime, vous pouvez prétendre à des jours de vacances supplémentaires jusqu’à vos 25 ans. N’oubliez donc pas de les demander !

Avant toutes choses, profitez…

Si vous en avez l’occasion, profitez une dernière fois du calme et de la liberté avant de vous lancer dans l’arène professionnelle. Croyez-nous, vous repenserez avec nostalgie à tout ce temps dont vous disposiez en tant qu’étudiant. Tout premier emploi est énergivore. Mieux vaut donc mettre le pied à l’étrier en ayant la tête bien reposée.